aigues vives




       -  Village témoin de la révolte des Gaules






Village du Minervois, Aigues-Vives doit son nom au latin Aquaviva (988) aqua : eau et viva : vivante, courante ou source jaillissante.
À une altitude de 165 m, 415 Aigues-Vivois(es) habitent ce village y compris les hameaux de Cailhol, Cazelles, Paguignan.
Au confluent de la Cessière et de la Cesse, à la limite de l’Hérault et de l’Aude, Aigues-Vives tient son nom d'une source jaillissante : Aquaviva. C’est un village vivant avec de nombreux commerces.
Terre d’histoire mouvementée, ce village est témoin de la révolte des Gaules ; ainsi, au hameau de Paguignan, un temple du IIe siècle est détruit et incendié durant ce conflit. Sur ces cendres gauloises, les moines franciscains et dominicains bâtissent, dix siècles plus tard, l’église de Saint-Martin-le-Vieux dont le style gothique méridional caractéristique aura, malgré sa rareté, des influences jusqu’à Majorque.

- A voir, à faire -= L’église de Saint-Martin-le-Vieux


- Un peu d'histoire -
Une vieille tradition locale, qui s’appuie sur divers faits, attribue la fondation d’Aigues-Vives aux habitants d’une bourgade du nom de Pataran qui se trouvait auprès de la voie romaine conduisant au pont d’Ambrussium sur le Vidourle, au point où cette voie prend le nom de « chemin de la monnaie ».
Ainsi, au VIIIème siècle, les Sarrasins ayant ravagé et détruit cette bourgade, la population se réfugia sur une colline toute proche, où prenait sa source une fontaine d’eaux vives et abondantes. Cette situation agreste convint aux émigrés de Pataran. Ils y bâtirent leurs demeures et la nouvelle agglomération prit le nom d’Aigues-Vives (Ayga-Viva) du nom applicable à la fameuse source qui les avait décidés à se fixer à cet endroit.

- Mairie -
Tel : 04 66 35 33 63
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Ouverture : Du Lundi au Vendredi :
de 8h30 à 12h00 et de 14h00 à 17h30