C’est pénétré de toute la richesse historique de Minerve que vous reprenez la route. À commencer par un chemin en balcon au-dessus des gorges de la Cesse et ses habitats troglodytiques. Puis de larges points de vue sur la plaine de Carcassonne, les Corbières, les Pyrénées vous escorteront sur ce tronçon.
 
DES DOLMENS EN NOMBRE
L’édification de ces monuments funéraires s’étale de 2800 à 1500 avant J.-C. Ils se rattachent ici à une tradition de 1 500 pasteurs semi-nomades vivant en petits groupes familiaux revenant régulièrement sur les sépultures familiales. Leur puissante architecture leur a permis de traverser les âges et de parvenir en assez bon état jusqu’à nous.

LES PIERRES MEULIÈRES DE SAINT-JULIEN  
Deux kilomètres avant Saint-Julien-des-Meulières, d’imposants  amoncellements  de  déblais  témoignent  de  la  présence en ces lieux d’une carrière de meules. Outre les tas de  pierres,  qui  s’étirent  sur  plusieurs  dizaines  d’hectares, quelques  meules  éparses  racontent  cette  histoire  dont  le nom même du hameau porte la trace. De taille quasi industrielle,  quand  on  la  compare  aux  centaines  de  petites  carrières  disséminées  sur  tout  le  territoire  français,  cette carrière a fourni en meules une bonne partie des moulins languedociens qui fonctionnaient au début du 19 e  siècle.