Appli randonnées et circuits  Visio-conférence  boutique en ligne  contact  Accès  téléchargez nos brochures en pdf   Facebook   Instagram   Youtube  FAQ

Logo

logo ot blanc
fren
Print Friendly, PDF & Email

L'équipe de l'office de tourisme est en veille et suit des "webinaires" où des experts du tourisme, du marketing et de la communication (de crise) nous donnent des conseils pointus. Ils tentent de répondre aux questions que nous nous posons tous. La tentation est grande d’aller chercher des clients pour cet été, mais en période de crise et d’incertitude sur les dates et les paliers de déconfinement, il existe quand même de grandes règles du marketing de crise que nous pouvons facilement transposer et appliquer. Nous en partageons quelques unes avec vous. Celles qui nous paraissent les plus essentielles :

1. Ce n’est pas encore le moment de lancer des offres commerciales !
Trop d’incertitude dans l’esprit du public qui ne sait absolument pas aujourd’hui si, ou quand et où il va pouvoir partir en vacances. De plus, une offre aujourd’hui risque de paraître opportuniste.


2. Sur internet, créez un espace dédié à la crise sanitaire et n’en parlez pas sur les autres pages !
Pas la peine de rajouter à l’angoisse ambiante. Si les gens vont sur vos sites, c’est pour préparer des activités futures. Pas d’adresse dédiée aux annulations (il y a une ordonnance qui insiste bien sur le fait que les acomptes sont transformés en avoir pour 18 mois), pas de message de fermeture, pas de #restezchezvous.
Par contre, vous pouvez créer un volet « FAQ » (Foire Aux Questions qui recensent les questions fréquemment posées) sur votre site internet qui reprend toutes les initiatives que vous prenez (ou allez prendre) par rapport à cette crise. Vous pouvez mentionner la possibilité de réservation sans risque avec des CGV assouplies, vos plans d’action pour répondre aux conditions d’hygiène renforcées qu’il va falloir mettre en place (et pour lesquelles les autorités ne manqueront pas de donner des consignes). N’hésitez pas à rentrer dans les détails sur ce sujet, parlez de fréquence de nettoyage, d’aménagement de vos espaces intérieurs et extérieurs, des équipements médicaux à proximité. Rassurez ! Si vous avez la possibilité ou la maîtrise technique, créez un petit pop-up (une fenêtre qui s’ouvre toute seule sur votre site) qui renvoie vers ces informations.

Visualisez le REPLAY du Webinaire
 

Télécharger le SUPPORT DE PRESENTATION 

3. Utilisez les réseaux sociaux pour garder le contact avec votre communauté.
C’est cette communauté, cette première ligne de clients fidèles ou de prospects déjà intéressés par votre activité qui va devenir le cœur de cible de la communication d’après confinement. En effet, il va être difficile d’aller chercher de nouveaux clients dans les contraintes qui seront fixées petit à petit à un moment où tout le monde va « crier » en même temps.
Envoyez des messages positifs, de grands espaces, du soleil, les réalisations que vous aurez finalisées au cours des dernières semaines. Les valeurs prépondérantes actuellement sont la solidarité (diffusez des contenus d’entraide), l’humilité, l’authenticité, les joies simples et la vérité (luttez contre la désinformation). Soyez empathiques. Après la crise, votre activité sera meilleure qu’avant, vous avez eu le temps de de peaufiner vos extérieurs, de rénover, d’améliorer, d’innover, …
Le mot à ne pas oublier : « bientôt », le ton à ne pas sous-estimer : l’humour.
N’oubliez pas de poster de belles photos qui font envie, de raconter des anecdotes sur votre activité, votre lieu de travail. Parlez de vous. Si vous êtes dans la restauration, partagez l’une ou l’autre recette (oui, c’est dans l’air du temps !), un secret de fabrication. Ne postez que du « fait maison » et les photos sont prises chez vous, bien entendu. Demandez aux internautes d’interagir. Donnez des rendez-vous. Et faites appel au soutien de votre activité, vous avez besoin qu’on vienne chez vous.

4. Il est temps de mettre à jour son fichier client si ce n’est déjà fait.
En effet, quand les dates d’autorisation de réouverture seront connues, ce sont les premières personnes à qui il faudra proposer de revenir chez vous. Ils connaissent l’endroit, notre région n‘aura pas été trop touchée par l’épidémie (un argument très fort !), il y a de grands espaces, vous allez bien entendu appliquer toutes les règles sanitaires imposées (et même plus si ça peut rassurer), c’est vers ces personnes que vous allez pouvoir décliner tous vos arguments en premier.

Un webinaire a eu lien sur ce thème, visualisez ici le REPLAY


Téléchargez le SUPPORT de présentation

5. Préparez votre offre.
En fonction des conditions de reprise d’une vie normale, et d’une vie touristique qui va reprendre par paliers, il sera temps d’adapter sa communication (nous le ferons également) vers différentes cibles susceptibles de venir passer un peu de bon temps sur notre territoire. La première cible qui se dessine : nos voisins ! Il va falloir cibler le département et la zone à 100 km autour de nous.
Un webinaire a eu lieu sur ce thème : comment créer des offres spécifiquement dédiées aux clientèles locales 


Téléchargez le support de présentation

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des bons principes à adopter à ce moment charnière crucial pour nos activités. Mais rien ne vous empêche de préparer votre « campagne de pub » :
un discours, des arguments, des visuels.
Les français auront envie de sortir, c’est certain. Mais ils auront d’abord un peu peur, il faudra les rassurer.
Ils auront envie de se retrouver, est-ce que votre activité peut mettre en avant une approche de groupes, de tribus ? Est-ce que vous pouvez privatiser votre caveau de dégustation, vos gîtes (les regrouper pour une offre « groupe »), vos espaces de vente ? Il faudra passer par des offres intéressantes, sans casser les prix du marché, réfléchissez-y déjà. Mettez en avant des circuits courts, des partenariats.

Mise à jour du 15/09/2020 à 09h

Nous publions également quelques actus sur le groupe Facebook privé, destiné aux professionnels du tourisme du Minervois au Caroux. Demandez à le rejoindre ! https://www.facebook.com/groups/2155267978102774/ 

Astuce : Pour trouver plus facilement une information, vous pouvez appuyer sur CLTL + F et taper votre recherche.

Informations générales

Informations générales actualisées du gouvernement au sujet du Coronavirus :
https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Reprise de l'activité

Dés le 20 juillet 2020, le port du masque est obligatoire dans les lieux clos recevant du public (pour toute personne de plus de 11ans): Commerces, restaurants, Hotels, musées...
Plus d'informations ICI.

Les rassemblements de personnes dans l'espace public restent limités 


Les entreprises du tourisme qui respecteront à la réouverture le protocole sanitaire qui sera validé par les Ministres du travail et de la santé, seront « couvertes » et ne verront pas leur responsabilité pénale engagée en cas de contamination d’un salarié ou d’un client (obligation de moyens) => le comité interministériel du tourisme doit transmettre un recueil des protocoles sanitaires par filière.


Reprise de l'activité : mesures sanitaires

Les mesures sanitaires seront sans aucun doute appréciées, sinon scrutées par les hôtes et visiteurs qu'ils soient vacanciers ou excursionnistes à la journée. Les filières professionnelles mènent des travaux sur ces thèmes pour assurer la sécurité sanitaire des salariées comme des clients.

  1. Recommandations port du masque (français - english)
  2. Locations meublées
  3. fiches conseils édités par le ministère du Travail
  4. Commerces, restauration, hôtellerie
  5. Activités sportives
  6. Sites de visite et culturels

voici un explicatif en FRANCAIS et traduit en ANGLAIS sur le port du masque
port masque traduit anglais
Recommandations port du masque (fr français - en english)

Retrouvez ici les fiches conseils édités par le ministère du Travail et les guides publiés par les branches professionnelles pour aider les salariés et les employeurs dans la mise en œuvre des mesures de protection contre le COVID-19 sur les lieux de travail et assurer la continuité de l’activité économique.
Notamment,
- Gestion des locaux communs et vestiaires (fiche commune à tous les métiers)
- Travail en circuits courts, vente à la ferme
- Activités agricoles, viticoles et de vinification
- Filière cheval
- Travail en drive
....
https://travail-emploi.gouv.fr/le-ministere-en-action/coronavirus-covid-19/proteger-les-travailleurs/article/fiches-conseils-metiers-et-guides-pour-les-salaries-et-les-employeurs?fbclid=IwAR2rPHyrQ5moYZt7R8riHl0MjPnTbWYVNR9_U4AQviIPmR_jNNMJNqgSB-c

Guide à télécharger sur le site du Ministère des sports (car il doit être actualisé régulièrement)
http://www.sports.gouv.fr/accueil-du-site/actualites/article/des-guides-pratiques-post-confinement-lies-a-la-reprise-des-activites-physiques

Organisation des entreprises et de leurs salariés

Questions réponses pour les entreprises et leurs salariés (mesures sanitaires, mise en oeuvre du télétravail, garde d'enfants...)
https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/l-actualite-du-ministere/article/coronavirus-questions-reponses-pour-les-entreprises-et-les-salaries?fbclid=IwAR3JpkasoeowHWypY6m0yUqqZE4y_xURxNFfOCKOKIhv8eg12Un3xmWc_lc
A partir du 1er mai et jusqu’au 31 mai, les personnes en arrêt de travail garde d’enfant ou vulnérabilité vont basculer en chômage partiel. L’employeur devra déclarer les personnes sur le site activitépartielle.gouv.fr. Leur rémunération seront portée à 70% du brut, soit 84% du net.

Mesures de soutien économique
Pour soutenir les acteurs de la filière Tourisme, Bpifrance et la Banque des Territoires, en collaboration avec les Ministères de l’Économie et des Finances et de l’Action et des Comptes Publics, et les Régions de France ont développé une plateforme pour permettre à chaque entreprise d’identifier les différentes aides dont elle peut bénéficier. FILTRES PAR ACTIVTES / STATUTS / ANCIENNETE / REGION :
https://www.plan-tourisme.fr/?fbclid=IwAR0BdOWXNTbC4bwqDRkRFHJBg7MG9-fPCIHmsR_1Q99DUvwjSkRPzDbSujs

Mesures de soutien immédiat et massif à l'économie :

- Informations générales et actualisées SUR LES MESURES DE SOUTIEN DU GOUVERNEMENT contenant également les contacts DIRECCTE / CCI / CMA :
https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises?fbclid=IwAR3WJkjNMb0DNuGOKBET6a3ppAjF13VY4A_OS3oU_2fW1OKEyEPh9RkdcyU


- ACTIVITE PARTIELLE : Toutes les entreprises dont l’activité est réduite du fait du coronavirus et notamment celles (restaurants, cafés, magasins, etc.) qui font l’objet d’une obligation de fermeture en application de l’arrêté du 15 mars 2020 sont éligibles au dispositif d’activité partielle.

INFORMATION COMPLETE ET ACTUALISEE SUR L'ACTIVITE PARTIELLE : https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/accompagnement-des-mutations-economiques/activite-partielle?fbclid=IwAR0T4FlvlGR3oZm5revm9x2zoeauthwD2I7eSEDneDt6_eTAiRyuGQOGmBA
Dans le dispositif d’activité partielle, l'employeur continue à verser les salaires des employés. L'Etat remboursera à hauteur de 70% du salaire brut, dans la limite de 4,5 SMIC.

Ce dispositif est activable de manière dématérialisée sur www.activitepartielle.emploi.gouv.fr

Le serveur de l’Agence de service et de paiement (ASP) accessible aux employeurs pour procéder à leur demande d’activité partielle fait face à un afflux exceptionnel qui conduit à rendre l'accès difficile pour de nombreuses entreprises. Pour ne pas les pénaliser, le ministère du travail a décidé d’accorder aux entreprises un délai de 30 jours pour déposer leur demande, avec effet rétroactif.


- Un simulateur qui permet d’avoir une estimation des aides de l’État a été mis en place
http://www.simulateurap.emploi.gouv.fr/


- Pour les entreprises qui ont se sont engagées avec des CDD saisonniers, informations ici

- Soutien de la Région OCCITANIE : https://www.laregion.fr/Des-actions-sur-mesure-pour-preserver-les-entreprises 
La Région Occitanie lance un fonds de solidarité exceptionnelTPE indépendantes de 0 à 10 salariés, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales.
Attention non cumulable avec les Fonds de solidarité
https://hubentreprendre.laregion.fr/financement/fonds-de-solidarite-exceptionnel-occitanie

-La région en partenariat avec la banque des territoires, les départements et les EPCI d'occitanie mettent en place le dispositif L'OCCAL :
Afin d'aider les entreprises à reprendre leur activité et à s'adapter aux nouvelles contraintes sanitaires: https://hubentreprendre.laregion.fr/financement/loccal

- Pass Rebond Occitanie (volet tourisme), afin de soutenir le développement des entreprises de la région: https://hubentreprendre.laregion.fr/financement/pass-rebond-occitanie-volet-tourisme-et-tourisme-social-et-solidaire


Mesures de soutien économique par filière professionnelle

Ressortissants CCI
https://www.cci.fr/coronavirus-entreprise?fbclid=IwAR1MZNRtteSx8DgGgfMW6jWBLv5h7RqLHp7nD4Odq8hgG9i9FpNnYux6YZs

- Associations employeuses
https://associations.gouv.fr/les-aides-et-appuis-exceptionnels-aux-entreprises-accessibles-aux-associations-employeuses-et-a-leurs-salaries.html?fbclid=IwAR1kJ-rUj84zuyyHXwoY7vVFeIQiSXbSpY_f1pMrXtgqgYG_Ow_GvTgYkfw

- Pour les hôteliers
Vous trouverez donc un lien vers une info issue du site de l’UMIH (union des métiers de l’hôtellerie et de la restauration) : https://umih.fr/fr/Salle-de-presse/news/Mise-jour-15-03-2020-Lpidmie-Coronavirus-consquences-et-aides-pour-les-entreprises

- Pour les campings
Un lien vers l’actualité de la fédération nationale de l’Hôtellerie de plein air (Á noter que tous les campings ne peuvent ouvrir avant le 15 avril, sauf ceux qui ont des résidents réguliers (voir l’article sur le site de la fédération)) https://fnhpa-pro.fr/

- Pour les autoentrepreneurs
https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/coronavirus-ae?fbclid=IwAR32lGorrkvhJGoqqI-qlQ-_HNZHUrRkglxKpUhQm8WsEcQ0knzVk7peXiw

Un fond d’aide pour les TPE et les indépendants (si c’est leur activité principale) a été instauré mais sous certaines conditions (mise à jour du 31 mars) :
Initialement prévu pour les entreprises qui ont fait l’objet d’une interdiction d’accueil du public ou ont perdu plus de 70% de leur chiffre d’affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019, à compter de vendredi, le gouvernement a décidé d'octroyer l'aide y compris pour les entreprises dont le chiffre d'affaires baisse de plus de 50%. Sous réserve de la sortie du décret correspondant dans les jours prochains et à compter de vendredi, les entreprises dans cette situation pourront également se déclarer dans les mêmes conditions que les autres sur le site
Cette aide, qui pourra aller jusqu’à 3 500 € par entreprise, contient deux volets :
Sur simple déclaration dématérialisée dans votre espace particulier , votre entreprise pourra bénéficier d’une aide d’un montant égal à la perte déclarée de chiffre d’affaires en mars 2020 par rapport à mars 2019, dans la limite de 1 500 € ;
Les entreprises les plus en difficulté pourront, à compter du 15 avril, solliciter une aide complémentaire de 2000 € auprès des services de la région où ils exercent leur activité. Des plateformes régionales seront ouvertes à cet effet.
Ces aides directes s’ajoutent à l’ensemble des autres mesures de soutien mises en œuvre pour les entreprises (report de charges fiscales et sociales, prêts garantis, chômage partiel, report de loyers et factures, etc.)
https://www.impots.gouv.fr/portail/?fbclid=IwAR2ztu0UO8L--X5c3eAG9D5_H0Z0eM1XUhbFNs9FBDrnm7DgTdhq-N_WCXw

- pour les entreprises concernées par la Banque des territoires (secteur immobilier et tourisme) :
Avances en compte courant en fonction des besoins de trésorerie
Déblocage d’une enveloppe supplémentaire de 50 M€ en garantie, pour les TPE et PME éligibles au Prêt Tourisme Bpifrance.
Report, sur demande, des loyers 2020 perçus par les sociétés immobilières.
Plus d'informations : https://www.banquedesterritoires.fr/mesures-de-soutien-aux-entreprises-et-epl


Spécial hébergeurs locations saisonnières et chambres d'hôtes

Exceptionnellement, nous relayons ici les informations très intéressantes du MAGAZINE ACCUEILLIR MAGAZINE
Au-delà de la crise que nous traversons actuellement, ce magazine est une excellente source d'information pour les propriétaires de gîtes et chambres d'hôtes.
Il est possible de se regrouper pour obtenir un tarif d'abonnement préférentiel. Si vous êtes interessés, envoyez-nous un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

  1. Conditions financières de résolution, fonds de solidarité
  2. Mesures économiques et sociales
  3. Gestion des annulations pour les loueurs non professionnels

⇒Infos du 15 septembre 2020: fin de l'ordonnance du 25 mars 2020 = fin du dispositif des avoirs obligatoires en cas d'annulation de séjour pour circonstances exceptionneles .
⇒ Infos du 26 mars 2020 concernant l'
ORDONNANCE DU 25 MARS 2020 relative aux conditions financières de résolution* de certains contrats de voyages touristiques et de séjours
* résolution = annulation du fait du client ou du fait du prestataire

Les annulations de séjours peuvent donner lieu à des avoirs valables 18 mois et remboursables à l’issue en cas de non-utilisation. Le ministère de l’Economie vient de publier une foire aux questions sur le sujet :
https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/nouvelles-regles-de-remboursement-dans-le-secteur-du-tourisme-voir-la-faq


Au cours des tous derniers jours, plusieurs mesures ont été prises afin de faire face aux difficultés économiques liées à l'épidémie de coronavirus. Les loueurs de chambres d'hôtes et de meublés de tourisme sont concernés.

Remboursement des séjours
Une ordonnance autorise certains professionnels du tourisme – agences de voyages, tour-opérateurs, hébergeurs... – à déroger aux règles habituelles et à transformer les sommes versées par les clients en avoirs valables 18 mois. Cela concerne les annulations notifiées entre le 1er mars et le 15 septembre. A l'issue des 18 mois, si les clients n'ont pas utilisé leur avoir, les sommes devront être remboursées. Les professionnels qui souhaitent appliquer cette mesure doivent en informer leurs clients dans les 30 jours de l'annulation.
A noter, cette disposition de la loi d'urgence était censée s'appliquer aux personnes de droit moral, à savoir les sociétés, mais l'ordonnance contredit la loi et cite également les personnes physiques. Les loueurs qui exploitent en société peuvent l'appliquer sans réserve, les autres peuvent le proposer.
fin de l'ordonnance ce 15/09/2020
A noter, certaines plate-formes de réservation ne respectent ni la règle, ni l'esprit de ce texte.

Fonds de solidarité
Est mis en place un fonds de solidarité afin d'indemniser les entrepreneurs individuels, dont les micro-entrepreneurs, et les sociétés dont l'effectif est inférieur ou égal à 10 salariés et dont le chiffre d'affaires est inférieur à un million d'euros et le bénéfice imposable inférieur à 60 000 €.

L'aide non imposable, d'un montant maximum de 1 500 €, sera versée aux entreprises ayant débuté leur activité avant le 1er février 2020, qui ont été fermées par décision administrative ou qui ont enregistré une baisse de leur chiffre d'affaires de plus de 70% entre mars 2019 et mars 2020. Pour les entreprises créées après mars 2019, c'est la moyenne mensuelle du chiffre d'affaire depuis l'ouverture qui sera retenue. Cette démarche sera à effectuer en ligne à compter du 1er avril sur le site des impôts, certains éléments seront précisés : date exacte à prendre en compte pour le calcul, statuts juridiques éligibles...

Une aide complémentaire de 2 000 € pourra être obtenue auprès des Régions pour les entreprises les plus en difficultés qui ont au moins un salarié.

Crédit de trésorerie
Les banques vont accorder des crédits de trésorerie aux professionnels. Pour les petites entreprises, les prêts seront garantis à 90% par l'Etat. Les entreprises pourront emprunter jusqu'à un quart de leur chiffre d'affaires 2019 sur une durée maximale de cinq ans avec une franchise d'un an. Les sociétés civiles immobilières ne sont pas éligibles. Les loueurs concernés doivent contacter leur agence bancaire.
Rappelons que d'autres mesures sont possibles : report ou modulation du prélèvement à la source, report de cotisations sociales, modulation ou report des échéances bancaires...

La rédaction Accueillir Magazine

⇒ Infos du 18 mars 2020 

MESURES ECONOMIQUES ET SOCIALES 

Face aux difficultés économiques liées à l’épidémie de coronavirus, les loueurs de chambres d’hôtes et de meublés de tourisme peuvent bénéficier d’aides fiscales et sociales.

Pour tous les loueurs

Impôt sur le revenu : les loueurs peuvent demander le report du prélèvement à la source de l’échéance du 15 avril ou du 15 mai. Ce report peut concerner au maximum trois échéances sur l’échéance suivante en cas de paiement mensuel, ou une échéance sur la suivante en cas d’option pour le paiement trimestriel. 
La demande doit être faite sur le site des impôts avant le dimanche 22 mars pour l’échéance du 15 avril.

Prêt bancaire : certains contrats de prêt immobilier comportent des clauses de modulation des mensualités ou de suspension des échéances pendant quelques mois. Il est nécessaire de contacter sa banque sans attendre.

Loyers : les loueurs peuvent essayer de négocier un report d’échéances avec leur propriétaire.

Taxe de séjour : des villes comme Marseille ont reporté le reversement de la taxe de séjour. Souhaitons que de nombreuses communes fassent de même.

---------------------------

Pour les loueurs professionnels

Aide fiscale : le gouvernement a annoncé la création d’un fonds de solidarité pour soutenir les petites entreprises dont l’activité a été fermée ou qui ont perdu 70% de leur chiffre d’affaires entre mars 2019 et mars 2020 (Note de l'OT du 31 mars : la perte de CA constatée est désormais de 50% au lieu de 70%). Le montant de l’aide pourrait atteindre 1 500 €. Les conditions précises ne sont pas encore connues.

Impôt sur les sociétés : les loueurs professionnels peuvent faire opposition au prélèvement de l’acompte du 15 mars ou demander le remboursement en contactant le service des impôts des entreprises.

Taxe foncière et CFE : les loueurs peuvent suspendre le contrat de mensualisation.

Cotisations sociales des micro-entrepreneurs : les loueurs peuvent modifier le montant déclaré au titre de février pour le mettre à 0 et éviter un prélèvement de cotisations en mars.

Cotisations sociales des travailleurs indépendants (SSI) : l’échéance mensuelle du 20 mars ne sera pas prélevée. Dans l’attente de mesures à venir, le montant de cette échéance sera lissé sur les échéances ultérieures. En complément, les loueurs peuvent solliciter l’octroi de délais de paiement sans majoration ni pénalité, un ajustement de leur échéancier de cotisations ou l’intervention de l’action sociale pour la prise en charge partielle ou totale de leurs cotisations ou pour l’attribution d’une aide financière exceptionnelle. 
Les démarches peuvent s’effectuer par internet sur le site de la Sécurité sociale pour les indépendants.

---------------------------

Pour les loueurs qui emploient un salarié

Les employeurs dont la date d’échéance URSSAF était le 15 mars ont jusqu’au jeudi 19 mars 12h00 pour réduire ou annuler le paiement en instance en se rendant sur le site internet de l’URSSAF. La paiement sera reporté jusqu’à trois mois, aucune pénalité ne sera appliquée.

Les employeurs peuvent mettre leur(s) salarié(s) au chômage partiel afin d’éviter un licenciement. Le salarié percevra 70% de son salaire brut horaire (environ 84% du salaire net horaire) et l’employeur un remboursement équivalent. Le montant du remboursement sera déplafonné et pourra atteindre 450% SMIC pour les petites entreprises. L’employeur a un délai de 30 jours pour déposer sa demande. 
Dans le cas particulier des employés à domicile qui ont été mis au chômage partiel, les employeurs continueront de les rémunérer à hauteur de 80% du salaire habituel et pourront bénéficier d’un remboursement via le Cesu. Les modalités vont être précisées.

Faites attention aux escrocs qui vont chercher à profiter de la détresse ou de l’angoisse dans cette période difficile. 
N'hésitez pas à nous consulter sur ces sujets, nous sommes joignables pour vous aider.

La rédaction Accueillir Magazine

En dehors de l'ordonnance du 25 mars relative à la résolution des contrats de séjours (cf info du 26 mars de Accueillir magazine) qui permet aux strucutres de protéger leur trésorerie, l'hébergeur peut tout à fait appliquer les règles de DROIT COMMUN :

En temps normal, le client qui souhaite annuler son séjour est tenu par les conditions générales de vente et le contrat de réservation conclu avec l'hébergeur. Ces conditions doivent prévoir les modalités d'annulation et les retenues opérées par les hébergeurs vis à vis des clients, selon la date à laquelle l'annulation est demandée.

- Pour les prestations devant avoir lieu pendant le confinement
Le confinement est une circonstance exceptionnelle et inévitable interdisant les déplacements de loisir.
L'article L. 211- 14 II du code du tourisme prévoit la possibilité d'annuler le séjour sans frais et sans retenue en cas de circonstances exceptionnelles et inévitables, synonymes de force majeure :
"II.- Le voyageur a le droit de résoudre le contrat avant le début du voyage ou du séjour sans payer de frais de résolution si des circonstances exceptionnelles et inévitables, survenant au lieu de destination ou à
proximité immédiate de celui- ci, ont des conséquences importantes sur l'exécution du contrat ou sur le transport des passagers vers le lieu de destination. Dans ce cas, le voyageur a droit au remboursement intégral des paiements effectués mais pas à un dédommagement supplémentaire."
Il n'y a pas de doutes sur le fait que le confinement soit une circonstance exceptionnelle et inévitable permettant l'annulation, pendant toute la durée de la mesure. Les conditions de la force majeure sont également remplies, pour les hébergeurs n'étant pas soumis au code du tourisme : l'événement est extérieur aux clients, il est inévitable et irrésistible. La force majeure a les mêmes effets.
Si le client annule la prestation, l'intégralité des sommes versées doivent lui être restituées.
Cela concerne tous les paiements : acompte, arrhes, solde.
La recommandation des instances professionnelles et de l'état est de proposer un report du séjour autant que possible. Le client a la faculté d'accepter ce report, mais rien ne peut l'y contraindre.
Tout sera donc une question de présentation de l'offre de report.
L'article L. 211- 13 du code du tourisme, pas forcément applicable à tous les hébergeurs, encadre cette offre de modification faite au client : "Lorsque, avant le départ, le respect d'un des éléments essentiels du contrat est rendu impossible par suite d'un événement extérieur qui s'impose à l'organisateur ou au détaillant, celui- ci doit le plus rapidement possible en avertir le voyageur et informer ce dernier de la faculté dont il dispose soit de résoudre sans frais le contrat, soit d'accepter la modification proposée par l'organisateur ou le détaillant."
Les hébergeurs non soumis au code du tourisme devraient s'inspirer de cette modalité. Ils sont en tout cas également tenus à remboursement intégral en cas de refus du report.
Le projet de loi actuellement étudié au parlement pourrait donner lieu à la publication d'ordonnancesconcernant le sort de ces annulations dans le secteur du tourisme, dont nous ne connaissons pas encore
le contenu.
Dans l'immédiat, pour assurer la pérennité économique des hébergeurs, il peut leur être recommandé d'attendre au moins quelques jours voire semaines avant de donner une réponse
ferme à leurs clients qui n'auraient pas accepté le report des prestations.

- Pour les prestations devant avoir lieu ultérieurement
Les circonstances exceptionnelles et imprévisibles s'apprécient au jour du départ ou lorsqu'il est absolument certain que ces circonstances seront encore en vigueur au jour du départ.
Si les clients souhaitent annuler des prestations qui pourraient avoir lieu, postérieurement au confinement, leur annulation n'a pas à être gratuite : les conditions générales de vente et le contrat de réservation s'appliqueront, ainsi que les éventuelles retenues d'arrhes.
Le risque pèse alors sur le client : c'est lui qui décide spontanément d'annuler alors que rien ne permet de savoir si les conditions exceptionnelles et inévitables seront encore applicables au jour de la prestation.
Les hébergeurs peuvent donc répondre aux clients qui demanderaient une annulation sans frais pour une période pour laquelle il n'est pas possible de savoir si des circonstances exceptionnelles et
inévitables seront réunies, que seront appliquées les conditions de vente et leurs éventuelles retenues.

Special for owners of bed and breakfasts and tourist accommodation

en Exceptional, we relay here very interesting information from the magazine ACCUEILLIR MAGAZINE.

Beyond the current crisis, this magazine is an excellent source of information for owners of guest houses and bed and breakfasts.

  1. the financial conditions for the resolution* of certain residence and travel contracts.
  2. Economic and social measures
  3. CANCELLATIONS, information for non Professional lessors
 
  • Info of March 26, 2020 concerning the order of March 25, 2020 on the financial conditions for the resolution* of certain residence and travel contracts.
  • Info of september 15, 2020 end of thr order of march 25,2020

*resolution = cancelation by the client or the service provider

In the past few days, several measures have been taken to deal with the economic difficulties associated with the Coronavirus epidemic. The rental companies of bed and breakfasts and holiday rentals are concerned.

Refund of your reservation

An order authorizes certain tourism professionals – travel agencies, tour operators, hosts… to deviate from the usual rules and transform the amounts paid by the customers, into assets valid for 18 months. This concerns cancellations made between the 1t of March and September 15thAt the end of the 18 months, if the customers have not used their credit note, the sums will have to be repaid.

Professionals who wish to apply this measure must inform their clients within 30 days of the cancellation. Notable, this provision of the Emergency law was intended to apply to persons of moral right, namely companies, but the ordinance contradicts the law and also quotes natural persons. The rental companies have the full right to apply it, the others can suggest it. Please note, some booking platforms don’t respect this rule nor the spirit of this text.

Solidarity fund

A solidarity fund is set up to compensate the sole proprietor, including micro-entrepreneurs, and companies with a staff of less or equal to 10 employees and with a turnover of less than €1 million and a taxable profit of less than €60 000.

The non-taxable aid, of a maximum amount of €1500, will be paid to companies that started their business before February 1st, 2020, which have been closed by administrative decision or which have recorded a decrease in their turnover of more than 70% between March 2019 and March 2020. For companies created after March 2019, the monthly average of the turnover since the opening will be used. This must be done online from April 1st on, on the official government tax website, certain elements will be specified: exact date to be taken into account for the calculation, eligible legal statutes…

Additional aid of €2000, can be obtained from the Regions for companies the most in need and who have at least one employee.

Cash credit

The banks will grant cash credits to professionals. For small businesses, loans will be for 90% guaranteed by the state. Businesses will be able to borrow up to a quarter of their 2019 turnover over a maximum period of five years after a one-year moratorium. The real estate companies are not eligible. The concerned sole proprietors should contact their bank agency.

Recall that other measures are possible: postponement or modulation of the withholding tax rate, postponement of social security contributions, modulation or postponement of bank deadlines…

French magazine Accueillir Magazine

Faced with the economic difficulties linked to the epidemic coronavirus, renters of bed and breakfasts and tourist accommodation can benefit from tax and social assistance.

For all the renters of tourist accommodation

Income tax: renters can request the postponement of the withholding tax rate due on April 15th or May 15th. This postponement may relate to a maximum of three deadlines on the next due date in the case of monthly payment, or a deadline on the next due date in case of an option for quarterly payment. The request must be done on the tax site before Sunday March 22d for the deadline of April the 15th.

Bank loan: certain mortgage loan contracts include clauses for the adjustment of monthly payments or the suspension of deadlines for a few months. It is necessary to contact your bank without delay.

Rentals: renters can try to negotiate a deadline extension with their landlord

Tourist tax: cities like Marseille have postponed the remittance of the tourist tax. Let us hope many municipalities do the same.

---------------------

For rental companies-professional renters

Tax assistance: the government announced the creation of a solidarity fund to support small businesses, whose business has been closed or who have lost 70% of their turnover between March 2019 and March 2020 (memo of the OT of March 31: the observed loss of turnover is now 50% instead of 70%). The aid amount could reach €1500. The precise conditions are not yet known.

Corporate tax: the professional rental companies can object to the withdrawal of the deposit of March 15th or request the corporate tax service a refund.

Tourist tax and the CFE (the corporate property tax): rental companies can suspend the monthly contract.

Social contributions for micro companies: renters can change the declared amount for February to 0 and avoid a levy of contribution in March.

Social contribution of the self-employed (SSI): monthly due date of march will not be deducted. Pending further action, the amount of this due date will be spread over later maturities.  In addition, the lessors can request the granting of payment terms without charge or penalty, an adjustment to their contribution schedule or the intervention of the social action for the partial care or the total contribution or an exceptional financial assistance.

Procedures can be completed online on the website of “Sécurité sociale pour les indépendants’.

---------------------

For renters who employ an employee

Employers whose due date of the ‘URSSAF’ was the March 15th have until Thursday March 19th 12 pm to reduce or cancel the pending payment by visiting the website of the ‘URSSAF’. Payment will be deferred for up to three months, no penalty will be applied.

Employers can put their employee(s) on short time work to avoid layoffs. The employee will receive 70% of his gross hourly wage (approximately 84% of his net hourly wage) and the employer an equal refund. The employer has 30 days to file its application.

In the case of homeworkers who have been placed on short-time work, the employers will continue to pay them up to 80% of the usual salary and will be eligible for a refund via the ‘Cesu’. The detailed modalities will be clarified.

Pay attention to crooks who will seek to take advantage of distress or anxiety in this difficult time.

Do not hesitate to consult us on these topics, we are available to help you.

French magazine Accueillir Magazine

Apart from the ordinance of March 25th on the resolution of residence contracts (see info of March 26th of Accueillir magazine) which allows the structures to protect their cash flow, the host can fully apply the rules of the COMMON LAW:

In normal circumstances, the client who wishes to cancel their stay is bound by the general conditions of sale and the booking agreement concluded with the host. These conditions must include the cancellation procedures and the deductions made by the hosts towards the customers, depending on the date the cancellation is requested.

-For services taking place during the lockdown

The lockdown is an exceptional an unavoidable circumstance prohibiting leisure travel.

Article L.211-14 II of the Code of Tourism provides the possibility of cancelling the stay without charge and unbridled in the event of exceptional and unavoidable circumstances in case of absolute necessity:

“II.-The traveller has the right to dissolve the contract before the start of the trip or stay without paying closure costs if exceptional and unavoidable circumstances occur at the place of destination or

In the immediate vicinity, having significant consequences on the execution of the contract or on the transport of the passengers to the place of destination. In this case, the traveller is entitled to a full refund of the payments made but not to an additional compensation.”

There is no doubt that the lockdown is an exceptional and unavoidable circumstance for cancellation, throughout the duration of these mesures. These conditions of absolute necessity are also fulfilled for the hosts not being subjected to the tourism code: the event is out of our control, it is inevitable and irrestible. The force majeure has the same effect.

If the client cancels the reservation, all the sums paid must be returned to him.

This applies to all payments: down payment, balance.

The recommendation of professional authorities and the state is to propose a postponement of the stay as much as possible. The customer has the option of accepting this postponement, but nobody can oblige him to do so.

So, it will be therefore an issue of presenting the deferral offer.

Article L.211-13 of the code of tourism, not necessarily applicable to all hosts, oversees this modification offer made to the client: “When, before departure, compliance with one of the essential rules of the contract is made impossible as a result of an external event which is imposed on the organizer or the retailer, the latter must warn the traveller as soon as possible and inform him or her of the option available to him or her to either terminate the contract free of charge or to accept the modification proposed by the organiser or retailer.”

Hosts not subject to the tourism code should take inspiration from this modality. They shall in any case be required to full reimbursement in case of refusal of the postponement.

The bill currently studied before the Parliament could lead to the publication of the fate of these cancellations in the tourism areas, of which we do not yet know the content.

In the near future, to ensure the economic sustainability of the hosts, they may be advised to wait at least a few days or even weeks before giving a firm response to their customers who would not have accepted the postponement of benefits.

For services to take place later

Exceptional and unpredictable circumstances are assessed on the day of departure or when it is quite certain that these circumstances will still be in force on the day of departure.

If clients wish to cancel services that may occur after the lockdown, their cancellation does not have to be free: the general terms and conditions of sale and the reservation contract shall be applied, as well any withholding of deposit.

The risk then weighs on the customer: it is he who decides spontaneously to cancel while there is no indication whether the exceptional and unavoidable conditions are still applicable on the day of the service.

The hosts can therefore respond to the customers who request a cancellation without charge for a period for which it is not possible to know if exceptional and unavoidable circumstances are met, that the conditions of sale and their possible deductions will be applied.

Annulations de prestations

L'ordonnance du 26 mars sur les "A VALOIR"
Fin de l'ordonnance le 15/09/2020

L'ordonnance publiée prévoira que les annulations imposées entre le 1er mars 2020 et le 15 septembre 2020, pour un motif de circonstances exceptionnelles et inévitables, ne devront pas forcément donner lieu au remboursement intégral prévu à l'article L. 211-14 du code du tourisme, mais pourront donner lieu à émission d'un avoir utilisable pour d'autres prestations ultérieures.
Cette disposition s'applique :
- Aux forfaits touristiques,
- A la location d'hébergements,
- A la location de voitures,
- A tous les autres services de voyage.
Tout vendeur de forfait touristique peut bénéficier de l'ordonnance, ainsi que les personnes louant les hébergement, louant les véhicules et proposant des prestations qu'il réalise lui-même. L'ordonnance bénéficie également aux personnes vendant les prestations de tiers, en tant qu'organisateur ou détaillant, et donc aux Offices de tourisme.
Les transporteurs de passagers ne sont pas visés par l'ordonnance et n'en bénéficient pas.
Tous les hébergeurs bénéficient de ces nouvelles dispositions.
Les motifs de l'ordonnance précisent qu'elle ne s'applique qu'aux professionnels (donc aux hébergeurs professionnels), mais aucune limitation de la sorte n'est prévue dans l'ordonnance. Il n'est donc a priori pas impossible qu'elle s'applique aux hébergeurs non-professionnels.
L'avoir doit avoir un montant égal à l'intégralité des paiement déjà effectués au titre de la prestation. Le solde de la prestation n'a pas a être payé par le client.
La "proposition" de cet avoir par le professionnel prive le client de la possibilité de demander le remboursement intégral des prestations avant la fin de la période de validité de l'avoir, qui est de 18 mois.
La "proposition d'avoir" doit être faite sur support durable (courrier, email...) au plus tard 30 jours après la résolution du contrat (l'annonce de son annulation). Si le contrat a été résolu avant ce 26 mars 2020, la proposition doit avoir lieu au plus tard le 25 avril 2020.
La proposition d'avoir doit préciser le montant de l'avoir et les conditions de délai suivantes : "Une nouvelle proposition de prestation identique ou équivalente à la prestation annulée vous sera présentée dans un délai de 3 mois à compter de l'annulation de la prestation. Elle sera valable 18 mois. A l'issue de ce délai, si vous n'avez pas accepté la ou les prestations de substitution proposées, les sommes que vous avez versées vous seront intégralement remboursées."
La proposition de prestation de substitution doit intervenir dans les 3 mois suivant l'annulation des prestations et la proposition d'avoir (que ce soit le client qui annule ou vous) et doit répondre à certains critères :
- La prestation nouvelle doit être identique ou équivalente à la prestation annulée,
- Son prix ne doit pas être supérieur à celui des prestations annulées (en incluant le solde
éventuellement non encore versé),
- Aucune majoration tarifaire ne doit être prévue
Une prestation de substitution à un tarif supérieur à la prestation initiale ne peut être proposée que sur la demande du client (pas spontanément de votre part).
Si au bout des 18 mois le client n'a pas accepté la proposition de substitution, vous devrez procéder à son remboursment intégral, a priori sans majoration d'intérêts au taux légal vu la
formulation de la dernière phrase de l'ordonnance faisant état d'un "remboursement d'un montant égal au solde de l'avoir qui n'a pas été utilisé par le client".

MODELE d'annonce d'annulation et de proposition d'AVOIR

Mesures des impacts économiques et sociétaux

Le Conseil Régional d’Occitanie, le Comité Régional du Tourisme et les Agences Départementales du Tourisme, conscients de la situation inédite à laquelle les professionnels du tourisme sont confrontés, sont pleinement unis et à leurs côtés pour traverser cette épreuve.

Ils souhaitent recueillir auprès de vous quelques informations qui leur permettront d’appréhender la situation avec la plus grande précision.
- conforter les efforts de la Région Occitanie dans la définition d’un dispositif d’aide aux entreprises à la hauteur des enjeux,
- réfléchir dès à présent à un plan d’actions marketing et de communication exceptionnelles à mettre en œuvre pendant et après la crise du Covid-19, au moment où il faudra relancer la machine…

Quelques minutes suffisent pour remplir ce questionnaire qui permettra de mesurer la situation et relayer l’expression des difficultés des professionnels :
https://crt.sphinxonline.net/SurveyServer/s/crt_occitanie/Conjoncture_Covid-19/questionnaire.htm

Bienvenue sur l'Espace Pro à destination des professionnels du tourisme du Minervois au Caroux en Haut Languedoc ! 
La communauté de communes du Minervois au Caroux regroupe 36 communes.

Consultez les rubriques dédiées dans les menus ci-dessus pour vous accompagner sur les différentes thématiques.


Des nouvelles de votre Office de tourisme: 

Infos du 1er septembre 2020.

Chers partenaires,

Nous vous informons des nouveaux horaires des bureaux d'informations touristiques de Mons, Minerve et Saint Pons de Thomières à partir du Lundi 31 aout : 
St Pons de Thomières du Lundi au Vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30.
Mons et Minerve du Mardi au Samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30.
Permanence téléphonique et chat jusqu'à 18h pour les jours ouvrés.
 
Pour la sécurité de tous, protégeons-nous et restons prudents.
Plexi installé sur la zone d'accuel. Masque/visière pour les conseillers en séjour. 
Gel hydroalcoolique obligatoire à votre disposition à l'entrée. Masques obligatoires.
Nombre de personnes limité : 4 personnes max à Saint Pons. 2 personnes max à Mons et Minerve. 

Nous sommes à votre écoute 


- par téléphone au 04 67 97 06 65
- par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
- en ligne sur le chatbox du site internet : www.minervois-caroux.com
- sur messenger : Tourisme du Minervois au Caroux
- sur le groupe Facebook Minervois Caroux partenaires 

Prenez soin de vous et de vos proches.

.pro 1
ACTUALITES DE L'OFFICE DE TOURISME



PRESSE / BLOG


En mai 2018, le blogueur hollandais Martijn Joosse du blog de voyage FrankrijkPuur (100 000 visiteurs par mois) a découvert la Région Occitanie par un itinéraire nord-sud en passant par les parcs naturels régionaux. Il avait choisi la thématique "vélo et vignobles" pour le Haut Languedoc.

En partenariat avec Hérault Tourisme, l'Office de tourisme a accueilli Martijn pendant une journée :

 
En mai 2018, la troisième manche de la coupe du monde de VTT Enduro s'est déroulée à Olargues sur les "Montagnes du Caroux". Une conférence de presse avec une vingtaine de journalistes internationaux a permis de présenter le territoire. Une découverte des appellations Minervois et Saint Chinian, en partenariat avec les Maison des vins, leur a également été proposée.


ews

Les équipementiers ont également réalisé de nombreuses vidéos...
COMMENCAL (les Montagnes du Caroux à 2'20)

Les Montagnes du Caroux accueillent de nouveau une manche de la coupe du Monde d'Enduro VTT du 21 au 24 mai 2020.


Le service presse d'Hérault Tourisme nous informe régulièrement d'articles parus dans la presse ou sur des blogs qui concernent notre territoire

actu elle  Capture ride it couv  Capture living int  Capture le pelerin int Capture semaineduminervois int

Le magazine ELLE a fait une brève sur la voie verte et l'espace trail des Montagnes du Caroux

Le mag de Montpellier Métropole parle de notre territoire :
- Magazine de Février - Fête du mimosa
- Magazine de mai - Minerve la Cathare


et des blogs
En 2019, les Offices de tourisme du Pays Haut Languedoc et Vignobles et Hérault Tourisme ont organisé un blogtrip sur une thématique plutôt activités pleine nature. Sur le territoire de Minervois au Caroux, nous avons accueilli 4 blogueurs qui ont séjourné dans les hébergements insolites du camping du caroux à Mons-La-Trivalle. Côté activités : visite d'Olargues, via feratta by night, balade en vélo électrique dans les Gorges d'Héric.

Revue de presse complète à consulter.

En 2020, un second blog trip sur le thème de l'oenotourisme/art de vivre sera programmé.


SALONS et ACCUEILS "hors les murs"


Montagnes du caroux - pôle de pleine natureDans le cadre de la stratégie définie pour le Pôle de pleine nature "Montagnes du Caroux", l'office de tourisme a participé à plusieurs événementiels pour promouvoir les activités de pleine nature :
  • Le salon des activités de pleine nature (Montpellier - Février 2018)
  • Accueil sur le Caroux Outdoor  (Olargues - Chaque année en avril)
  • Accueil sur la Coupe du monde Enduro VTT (Olargues - mai 2018 et 2020)
  • Accueil de la rencontre régionale de la FFME (Mons -mai 2018 et 2019)
  • Roc d'Azur (Frejus - octobre 2018 et 2019)
  • Salon de la randonnée (Lyon - Mars 2020)
Dans le cadre du label "Vignobles et découvertes" porté par le Pays Haut Languedoc et Vignobles, l'office de tourisme participe ou est représenté pour des opérations telles que le salon de l'agriculture de Paris (Février 2020), opération micro marché à Toulouse (mai 2019), Soirée oenotour à Montpellier (juin)


SERVICES de MISE à JOUR et PHOTOTHEQUE


L'office de tourisme alimente les mises à jour de supports de communication intéressants pour le territoire et fournit des photos sur demande aux journalistes qui souhaitent illustrer leurs articles :
  • Guide du Routard (mis à jour des informations 2018)
  • Lonely Planet (mis à jour des informations 2018)
  • Guide de l'été du Midi Libre (informations sur les nouveautés et sur l'agenda de l'été)
  • Le Pélerin (photos fournies)
  • Semaine du Minervois (informations pour un supplément été)
L'office de tourisme met à disposition de ses partenaires une sélection de photos du territoire.

Pour illustrer vos flyers, agrémenter votre site web, vos publications Facebook... ou encore pour décorer votre hébergement, restaurant..
Consultez là !
Pour télécharger les fichiers en haute définition, demandez votre identifiant à l'office de tourisme : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Régalez vous les yeux et à bientôt pour obtenir votre accès privilégié :
MinervoisCaroux


Seuls les partenaires de l'office du tourisme figurent sur le site. Une liste exhaustive peut être fournie sur demande. Les prix et descriptifs sont donnés à titre indicatif sur la base des informations fournies par les prestataires.

 Connexion Nos engagements - Mentions Légales - Plan de site -
La communauté de communes du Minervois au Caroux 
0Imprimer mon carnet de voyage
-
mc  pbvdf  pah  gsf  th  caroux th  qto