Dès février, transperçant le silence, un cri inquiétant et lugubre retentit au coeur de la nuit… signe qu’il est temps pour nous, simples mortels, de laisser place aux seigneurs des ténèbres… Bec court et crochu, regard perçant, serres puissantes, silhouettes fantomatiques, chouettes et hiboux règnent en ces lieux… à la recherche  d’un partenaire… et de quelques proies s’aventurant sur leur territoire.
Mythes & légendes

Que de superstitions et de craintes autour de ces oiseaux : leur apparence, leurs mœurs nocturnes et leurs chants leur ont valu la réputation de porter malheur. Au Moyen-Age, les chouettes étaient associées aux sorcières et aux mauvais esprits. Evoquant tromperie et rouerie, bon nombre furent clouées aux portes des granges, notamment la chouette effraie, afin d’éloigner le mauvais œil. Considérées comme le symbole de la misère et de la mort, entendre leur cri annonçait l’agonie d’un être cher. Dans le monde romain, elles sont accusées de boire le sang des enfants pendant la nuit.Malgré tout, la chouette n’a pas toujours été détestée. Elle fut le symbole de la sagesse et de l’intelligence dans le monde antique, liée à Athéna, déesse grecque des Arts, de la sagesse et de la guerre, toujours représentée en compagnie d’une chevêche. Elle devint ainsi le symbole de la ville d’Athènes et son effigie se retrouve sur la pièce grecque de 1€. Cette divergence réside dans le fait que nous observons ces oiseaux avec nos yeux d’humains, nos croyances et nos peurs : de jour, parfaitement immobiles dans leur cachette, ils paraissent sages et réfléchis, absorbés dans quelques méditations mais dès la nuit tombée, s’approchant sans bruit et poussant subitement un cri qui nous glace d’effroi, ils ne peuvent qu’apparaître à nos yeux comme d’effroyables démons, pourtant bien inoffensifs.

Des gestes chouettes…

Ainsi pourchassées pendant des siècles, elles sont toutes aujourd’hui protégées par la loi, mais des menaces subsistent toujours, mettant en péril leur existence : circulation automobile, pollution lumineuse, pesticides, abattage d’arbres creux, lignes électriques aériennes, filets… ne cessent de faire des victimes. Il est temps d’adopter quelques gestes chouettes : rouler moins vite, limiter l’utilisation de pesticides, laisser quelques ouvertures dans votre demeure, conserver les haies et arbres creux… pour préserver ces nobles oiseaux.

Portraits de familles

 Il existe environ 160 espèces de rapaces nocturnes dans le monde dont 13 en Europe et 9 en  France. 6 nichent dans le Haut-Languedoc :

3 chouettes…

ChouetteCheveche- la Chevêche Athéna, petite chouette aux yeux d’or, affectionnant les terrains bocagers et les vergers : Elle s’observe souvent en pleine journée ou au crépuscule, perchée sur un toit ou sur un piquet de clôture.

hulotte- La Chouette Hulotte, espèce la plus commune, connue sous le nom de chat-huant à cause de son long hululement, qui peut d’ailleurs être entendu durant toute l’année.

effraie- L’Effraie des clochers, reconnaissable entre toutes à son disque facial en forme de cœur, son élégant plumage blanc doré et ses chuintements lugubres, d’où son nom, qui lui ont valu plus qu’à toute autre d’être persécutée.

…et 3 hiboux :

PetitDuc- Le petit Duc Scops, minuscule hibou à peine plus grand qu’un merle, mais grand migrateur : Présent sous nos latitudes d’avril à août, il passe l’hiver dans les savanes d’Afrique tropicale.

moyenDuc02- Le Hibou Moyen-Duc, le plus discret et le plus nocturne de nos hiboux : Il fréquente les milieux boisés chassant dans les terrains ouverts alentour sa proie de prédilection, le campagnol.

grandDuc- L’imposant Grand-Duc d’Europe, plus grand rapace nocturne d’Europe, mesurant jusqu’à 70 cm de haut et 1,80m d’envergure. Super prédateur, du petit scarabée au jeune faon, ainsi que quelques uns de ses cousins de plus petites tailles, tous peuvent figurer à son menu !

Pour en savoir plus : Le Parc naturel régional du Haut-Languedoc a édité un cahier technique qui leur est consacré. Vous pouvez le consulter ici.

De nombreuses associations, dont le Centre Cebenna, proposent chaque année des animations autour des rapaces nocturnes et participent à la Nuit de la Chouette, évènement national qui se déroule tout les 2 ans : prochain rendez-vous au printemps 2017 !

Karen SULTER,
Responsable pédagogique au centre Cebenna.