Tous face à l’hiver…

Rouge gorgeAprès la douceur automnale, froid et givre envahissent peu à peu nos campagnes. Le silence de l’hiver s’installe, pourtant, la vie est toujours là, attendant patiemment l’arrivée des beaux jours…

En hiver, plantes et animaux vivent au ralenti. Il faut s’adapter ou mourir, pour ceux qui n’ont pas su s’abriter du gel ou faire suffisamment de réserves de nourriture. Heureusement, nos amis ont de nombreuses astuces pour résister aux températures extrêmes.
Lorsque la nourriture devient rare, certaines espèces se déplacent vers des lieux au climat plus clément, ce sont les migrateurs. L’hirondelle de cheminée quitte la France dès la fin de l’été, direction l’Afrique. Elle parcourt 6000km car les insectes qui constituent son repas, disparaissent de nos régions en hiver.
Mais tout le monde n’a pas la chance de pouvoir s’envoler vers les pays chauds. Certains, comme le loir, les batraciens, les escargots et de nombreux insectes préfèrent se confectionner un nid douillet et s’endormir profondément en attendant des jours meilleurs. Ils hibernent en stoppant toutes activités pour économiser leurs réserves.
D’autres, comme les rongeurs, poursuivent leurs activités, en survivant vaille que vaille, car bien qu’ils aient un stock de nourriture ils ne cessent de chercher de nouvelles victuailles. Ces sorties sont une aubaine pour leurs prédateurs comme les renards et petits mustélidés (fouines, belettes), leur permettant de survivre eux aussi à l’hiver.
griveLes oiseaux frugivores, comme les grives, ont de la chance ! Ils s’attaquent aux fruits du gui, du houx, et du lierre qui mûrissent en plein hiver.
mulotD’autres oiseaux insectivores, complètent leur repas en se nourrissant essentiellement de graines et explorent les moindres interstices à la recherche d’insectes. Astucieux, le rouge-gorge, quant à lui, suit les grands animaux afin de profiter des graines qu’ils ont mis à jour ou laissé à l’abandon.
Enfin, certains insectes, comme la mante religieuse, meurent l’hiver après s’être reproduits. Ces espèces vont donc passer la saison sous forme d’œufs, de larves ou de nymphes qui se transformeront en adultes au printemps.
L’hiver souffre d’une mauvaise réputation, pourtant, en affrontant le froid, on se rend compte que même en cette saison, la nature est en mouvement, animée. Des pistes d’animaux zèbrent l’espace immaculé, mais les auteurs restent bien cachés…


Centre Cebenna
Avenue du champ des horts
34390 OLARGUES